Parc National du Pembrokeshire

Juin 2019

Voici l’une des plus belles destinations du Pays de Galles. On a adoré ses côtes, peut-être parce que ça ressemble beaucoup à la Bretagne ?

Le Parc national côtier du Pembrokeshire est un parc national situé sur la péninsule du même nom au sud-ouest du Pays de Galles. Les paysages du parc varient entre falaises, plages sablonneuses, estuaires boisés et collines sans oublier la richesse de sa faune, de sa flore.

C’est ici qu’on a enfin pu rencontrer celui qu’on cherche à observer depuis quelques temps … patience … nous on a attendu 2 ans !

Bonne balade ! 😉

Vue majestueuse depuis le haut des falaises de la cote sud.

La vipérine d’une couleur peu commune attire l’oeil.

Très présents dans les iles britanniques, le guillemot de Troll (ci-dessus) a l’habitude de nicher sur les falaises en colonies très dense. Lorsque vous marchez sur le haut des falaises, vous ne pouvez pas les manquer, leurs cris font écho le long des parois rocheuses. Les parents font d’incessants allers retours pour ramener du poisson à leur progéniture.

Le petit pingouin (ci-dessous) niche près des guillemots. De loin on peut les confondre puisqu’ils ont le même habit toutefois la tête et le bec sont beaucoup plus gros. Contrairement aux manchots, le petit pingouin vole,par contre sa morphologie ne lui permet pas de marcher aisément. C’est pourquoi, il se tient très près du bord pour se laisser tomber en voletant vers la mer pour y pêcher.

Tout au long de la côte, de belles plages accueillent les adeptes du calme et de l’espace pour profiter d’une journée tranquille en bord de mer.

Des espaces naturels protégés pour toute les familles. Ici celle très nombreuse d’un couple de cygnes qui s’ébroue dans l’eau.

La Saint Govan’s Chapel : une curieuse petite chapelle construite à flanc de falaises ! La chapelle date du Vème ou VIème siècle mais a été restaurée au fil des siècles. Saint Govan était un prêcheur irlandais itinérant du VIème siècle. La légende raconte qu’un jour, alors qu’il était poursuivi par des voleurs, les falaises s’ouvrirent devant lui et le mirent à l’abri de ses poursuivants : il fit construire une chapelle à ce fameux endroit !

Le petit port de Martin’s Haven où nous avons eu la chance d’embarquer pour l’île de Skomer. Heureusement le gérant du camping, tout près, nous avait conseillé de nous présenter à 7h pour faire la queue afin d’obtenir un billet permettant d’embarquer sur le petit bateau qui fait la liaison avec l’île. En effet, le nombre de visiteurs y est limité puisque l’ile est une réserve ornithologique. C’est une bonne chose dont nos petites îles françaises devraient prendre exemple afin de protéger leur milieu très fragile.

Et voici ceux que nous avons essayer d’observer en vain en Islande et Irlande. Ici sur l’île de Skomer, ils sont des milliers à nicher sur les pentes herbeuses. Quel spectacle de les voir atterrir près de leur terrier, des petits poissons plein le bec. Mais attention, le goéland est là qui attend le petit pêcheur pour lui voler son butin. Heureusement le macareux est très rapide, s’il estime qu’il n’aura pas le temps de plonger dans son terrier, il repart en mer laissant le goéland railler.

Seuls quelques sentiers sont autorisés aux visiteurs, ce qui laisse beaucoup de place à la flore et à la faune sauvage : crave à bec rouge, corbeaux, fulmars, huitrier pie, faucon pèlerin, buzzard, pipit … Une visite à ne pas manquer qui restera gravée dans notre mémoire d’amateurs de vie sauvage.

Le joli petit port de Solva.

La ville de St David située au point le plus occidental de la pointe du Pembrokeshire est la plus petite cité du Royaume Uni avec un peu plus de 1 000 habitants. Sa cathédrale anglicane est la plus grande et la plus ancienne du Pays de Galles, elle est dédiée à St David, patron des gallois, qui y est né et enterré. N’hésitez pas à y pénétrer, les décors y sont somptueux.

A partir de St David, partez randonner sur le sentier côtier qui passe près de la chapelle St Non.

Le petit port de Fishguard.

La péninsule de Dinas Head dont les falaises culminent à 142 m au dessus du niveau de la mer est constituée essentiellement de pâturages à moutons.

La digitale pourpre, fleur très répandue au Pays de Galles

Et une pause bien mérité au pied de Strumble Head; le phare le plus puissant du Pays de galles. Le bâtiment actuel date de 1908 et est semblable par sa construction au phare de Stockholm. L’éclairage a été converti à l’électricité en 1949. Le phare a été entièrement électrifié en 1965, puis entièrement automatisé en 1980.

A bientôt 🙂



inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !

Envie de partager sur les réseaux sociaux ?