Reykjavik et ses environs

Islande - Juin 2017

Nous avons visité Reykjavik sous un ciel encore bien chargé mais le lendemain, pour visiter ses environs, nous avons eu le droit à la plus belle journée de notre séjour en Islande alors ne partez pas !

Capitale de l’Islande, Reykjavik est la ville la plus peuplée du pays, avec l’agglomération, elle regroupe les deux tiers de la population de l’île, soit environ 200 000 habitants. Elle est réputée pour être la ville la plus sécuritaire du monde. Son centre ville se pare d’une ambiance décontractée qui combleront les adeptes du ” slow food “.

Bonne balade ! 😉

Nous avons arpenté Reykjavik en mode zen. En effet, déambuler dans le centre de cette ville est très agréable, pas beaucoup de monde et de circulation et ce n’était pas la chaleur qui nous a gêné

Le lac Tjörnin, durant l’hiver, est dégelé avec de l’eau chaude provenant des sources géothermiques pour la survie des oiseaux aquatiques.

Avec son toit vert, la congrégation de Fríkirkjan : l’église libre à Reykjavik et au fond l’église Hallgrímskirkja, un des symboles de la ville.

La silhouette de l’église luthérienne Hallgrímskirkja est inspirée des colonnes de basaltiques, présents en grand nombre dans le pays. Construite de 1945 à 1986, elle est en béton et sa flèche mesure 75 m. Nous avons assisté à un petit morceau d’un concert d’orgues. L’acoustique particulière de l’église, alliée à l’orgue de plus 5200 tuyaux, nous ont fait passer un magnifique moment. Dommage que nous soyons arrivés à la fin du concert.

La maison du Parlement (Alþingi) depuis 1881.

La cathédrale luthérienne de Reykjavik, est l’unique cathédrale luthérienne islandaise siège de l’Église d’Islande.

Promenade dans le vieux port avec en ligne de mire la salle de congrès et de concert Harpa. Son architecture vitrée est sensée refléter les rayons du soleil …

On peut même y faire plus qu’une balade puisque c’est à partir d’ici que partent la plupart des compagnies proposant du “Whale Watching”: de grands hors bord vous emmènent en mer, habillés de grosses combinaisons bien chaudes pour observer les squales.

Fin de la visite de Reykjavik avec un autre symbole de la ville : Le Sólfar ou le voyageur du soleil. Cette sculpture représente la charpente d’un navire de guerre Viking orientée vers le soleil couchant. Réalisée en 1990 en acier inoxydable, il reste un des monuments les plus photographiés de la ville.

Magnifique route dont le début commence sur le bitume et la fin sur un chemin rocailleux, bien contents d’avoir loué un petit 4×4.

Certains sont particulièrement bien équipés pour affronter les chemins rocailleux !

Ce n’est ni la plus haute ni la plus puissante du pays mais alimentée par de nombreux affluents souterrains la chute de Hraunfoof est l’une des plus intéressantes grâce à une succession de cascades.

Reykholt est l’un des villages historiques les plus importants d’Islande. L’ancienne et la nouvelle église se côtoient d’une belle manière. Si l’ancienne n’est plus utilisée, elle a été sauvegardée pour la mémoire historique.

Voici un site très particulier puis qu’il s’agit de la plus puissante source d’eau chaude du pays. Avec un débit de 200 litres par seconde et une eau atteignant les 100° C, on comprend mieux toute la force de la géothermie en Islande.

L’eau chaude fournie par Deildartunguhver est utilisée pour le chauffage depuis 1925. L’extraction se fait par pompage et un système de canalisation d’une longueur de 74 km permet d’alimenter les villes avoisinantes. L’eau ne perd qu’une vingtaines de degrés durant son voyage.

Le phare d’Akranes

Encore une source d’eau chaude au géoparc de Reykjanes, les températures de certaines zones atteignent les 300° C.

Soleil de minuit

Le phare de Reykjanes, le plus ancien du pays

A bientôt pour de nouvelles balades 😉



inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !

Envie de partagez sur les réseaux sociaux ?