Nostalgie ferroviaire

Août 2022

En cette belle journée d’août, nous avons découvert le plaisir des voyages d’antan à travers la campagne et le bocage sarthois. A 30 mn à l’Est du Mans, entre Beillé et Bonnétable, un tronçon de l’ancienne « ligne des Ducs » perpétue la tradition du chemin de fer sur 17 km de parcours touristique, grâce aux « antiques autorails » et aux « locos à vapeur » de la TRANSVAP (Transport Vapeur).


Cette association de passionnés participe activement à la sauvegarde du patrimoine ferroviaire français depuis 1977 grâce au rachat et à la restauration de locomotives et de wagons laissés à l’abandon. Grâce aussi au Conseil Départemental 72, propriétaire de la ligne, des installations et du matériel, nous avons passé un moment hors du temps sur cette antique ligne ferroviaire.

Bonne balade ! 😉

La gare de Beillé est un musée à ciel ouvert, alors avant d’embarquer pour notre aventure ferroviaire, une petite visite s’impose.

Ce locotracteur de 1955 pouvait remorquer 350 tonnes à 30km/h avec ses 2 moteurs de 220 CV.

La loco Alice est un monument historique construite en Angleterre en 1917. A son arrivée à la Transvap en 1981, Alice n’avait plus roulé depuis 16 ans. Il a fallu 6 500 heures de travail pour la remettre en état.

La Billard 903 est aussi classée Monument Historique. Cet autorail de 1947 a une capacité de 32 places assises et 25 debout. Il emmenait ses passagers à 70 km/h max.

Nous avions organisé notre journée de telle sorte de pouvoir voyager sur les 2 locos en service ce jour là. Un aller sur un autorail et un retour l’après midi sur la loco vapeur.

Nous voici donc sur le point d’embarquer sur le Picasso, un autorail construit par Renault en 1955 d’une capacité de 64 places assises et d’une puissance de 300 CV. C’est parti !

En chemin, rencontre avec la Billard 901

Et voici notre cheval vapeur pour le retour et c’est toujours impressionnant de comtempler cet héritage du passé. Nous vous présentons la CHÉRONNE, une Corpet Louvet de 1923 arrivée à la Transvap en 1976. Après des travaux de complète rénovation, elle est opérationnelle en 1991 en remplacement d’ »Alice ».

Juste le plaisir d’être transporté à 18 km/h avec cette odeur de fumée de charbon et du bruit inimitable !

Au bout de la ligne à Bonnetable, les cheminots opèrent une manoeuvre qui consiste à placer la loco en queue de train pour repartir dans l’autre sens.

Nous croisons aussi la Draisine Unifiée de 1965.

Nous voici de retour à la gare de départ et nous assistons à l’opération qui consiste à chasser le calcaire. Une opération spectaculaire et bruyante !

Une bien belle journée en compagnie des bénévoles de la Transvap alors n’hésitez pas si vous passez en Sarthe.

A bientôt pour une nouvelle balade 😉



inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !


Envie de partager sur les réseaux sociaux ?