Le parc naturel régional de Brière

Novembre 2021

Pays de tourbe, d’eau et de roseau, la Brière est une invitation à la découverte. C’est un espace unique, original et préservé où s’épanouissent de multitudes d’espèces sauvages. En cette saison, le marais est calme, on dirait qu’il nous appartient et nous allons profiter de ce dédale de petits sentiers.


Créé le 16 octobre 1970, le Parc Naturel Régional de Brière est l’un des plus anciens parcs régionaux français et le 2ème en superficie. Situé à quelques kilomètres de l’Océan Atlantique, au cœur de la Presqu’île de Guérande, il s’étend sur 56 500 hectares. C’est un territoire sauvage et protégé qui se visite avec émerveillement. Cette zone humide est recensée parmi les plus riches d’Europe sur le plan biologique.

Bonne balade ! 😉

Le paysage est une mosaïque de roselières et de prairies, traversée par un important réseau de canaux (plus de 100 Km) creusés par la main de l’homme. On ne pénètre réellement en Brière que par voie d’eau. L’exploitation de la tourbe et du roseau a donc incité les Brièrons (habitants de la Brière) à utiliser diverses embarcations pour se déplacer, travailler, puis exporter leur production vers l’océan et la Loire.

Oies cendrées du marais

En Brière, comme dans toutes les zones humides de la façade atlantique, l’abondance et la diversité des oiseaux fluctuent selon les périodes de l’année et les niveaux de l’eau. Le grand cormoran plonge pour capturer sa proie avec le bec, il est capable de rester sous l’eau pendant plus d’une minute.

Un paysage à l’horizon infini, le calme et le silence pour compagnie ! L’eau est partout et clapote doucement sous le chaland. Il faut absolument explorer le marais avec cette barque traditionnelle à fond plat qui était le moyen de transport quotidien des Briérons.

Pêcheur et chasseur d’une patience infinie, le héron cendré peut rester à l’affût des heures entières. Il guette grenouilles, poissons et insectes qu’il harponne de son long bec.

Une autre manière douce de découvrir les abords du marais, le cheval et sa calèche.

Un incroyable village miniature en paille de roseau au coeur de la Brière. Depuis 25 ans pour Noël, un groupe de passionnés de Saint-André-des-Eaux, reconstitue chaque année une crèche et un village de Brière miniature.

Du haut du clocher de Saint-Lyphard à 35 mètres de hauteur, admirez la vue à 360° sur le marais de Brière et la région. Ascension de 135 marches avec des échelles de meuniers.

Une autre vue saisissante du marais du haut de l’observatoire de Rozé d’une hauteur de 24 m.

Habitation traditionnelle, la chaumière briéronne se révèle par son imposante toiture végétale. Il faut plusieurs milliers de gerbes de roseau, habilement assemblées par le chaumier, pour couvrir une maison.

Village traditionnel briéron, Kerhinet compte 18 chaumières, deux fours à pain, un puits et un lavoir. Il est témoin de l’architecture typique locale. Entièrement restauré par le Parc naturel, ce charmant petit hameau est l’un des sites incontournable de Brière.

Vestiges d’un château médiéval du 13ème, le château de Ranroüet est situé dans un cadre verdoyant. Cette sentinelle des marais est un témoin incontournable de l’histoire de la Bretagne.

Un petit matin calme sur les canaux de la Brière.

A bientôt pour une nouvelle balade 😉



inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !

Envie de partager sur les réseaux sociaux ?