Au coeur des Pyrénées

2ème partie – Juin 2021





Nous avons rechaussé nos godillots et nous poursuivons nos randonnées dans les plus beaux sites des Pyrénées. Le programme qui nous attend est à la hauteur de ces merveilleux paysages et points de vue et on ne se gène pas pour faire des pauses et admirer le spectacle de la nature.

Bonne balade ! 😉

Rencontre avec un groupe d’ânes en balade sur le chemin qui mène au lac d’Isaby sur les hauteurs d’Argelez-Gazost. Belle idée de confier ses bagages à un âne et traverser ainsi les Pyrénées.

On pourrait rester des heures a admirer ces petites bêtes, et les grosses aussi 😉

Au bout de la vallée de Cauterets, voici Le lac de Gaube. Assurément le lac le plus connu des Pyrénées. Ce grand miroir couleur turquoise est lové dans une vallée encaissée entouré de pentes rocheuses. Dans l’échancrure de la vallée surgit au loin le Vignemale (3298 m), point culminant des Pyrénées françaises.

Le lac de Gaube fut le rendez-vous de nombreux curistes de Cauterets transportés à dos de mulet qui organisaient ici des pique-niques et des promenades en barques.

Le Pont d’Espagne est un site naturel d’exception situé en plein cœur du Parc national des Pyrénées. Le Pont se situe exactement à la confluence du gave du Marcadau et du gave de Gaube. Ce goulet d’étranglement en fait un endroit avec de nombreuses cascades et où les gaves sont vifs.

Anciennement, ce pont (1886) était une voie pastorale, le nom du célèbre “Pont d’Espagne” est lié aux passages qu’il permettait autrefois pour les échanges commerciaux avec l’Espagne.

Au départ du pont d’Espagne, il existe une vallée assez peu connue, la vallée du Marcadau. Au bout de cette vallée se niche le magnifique plateau du Cayan, un des sites les plus représentatif du Parc National des Pyrénées. Dans cette vaste vallée herbeuse coule le Marcadau, le “marché” en gascon, en mémoire des échanges auxquels se livraient ici au Moyen-Age les bergers français et espagnols.

Une magnifique bergeronnette des ruisseaux

Un traquet motteux avec des insectes dans le bec.

Nous arrivons sur le territoire des Grands Cirques dans la vallée de Gavarnie. Les 3 cirques glaciaires de Gavarnie, Troumouse et Estaubé sont inscrits depuis 1997 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un paysage de montagne exceptionnel centré sur le sommet du Mont-Perdu qui culmine à 3355 m.

Notre balade débute au cirque de Troumouse.


A partir du plateau des Maillet, au pied de ce pont, un petit train touristique vous emmène en 1/4 d’heure au milieu du cirque de Troumouse.

Admirez la vue, nous sommes littéralement entouré de pics enneigés. Le cirque de Troumouse est le plus vaste et le plus ouvert des trois grands cirques glaciaires. Il présente une circonférence de 11 km. Troumouse abrite dès le début de l’été de nombreux troupeaux de vaches et brebis.

La cabane et la statue de la vierge sont les points centraux du cirque et offrent de magnifiques belvédères sur l’ensemble du cirque de Troumouse.

Direction le cirque d’Estaubé accessible par le lac des Gloriettes et le très bucolique ruisseau d’Estaubé. Plus petit et plus discret que ses 2 voisins, c’est un haut lieu du pastoralisme de la vallée.


La signalétique du parc National des Pyrénées.

Près du lac des Gloriettes, le plateau de Coumély nous plonge au milieu d’un paysage reposant, granges et marmottes s’offrent au regard.

Voici le plus connu des 3 grands cirques : le cirque de Gavarnie. Cet amphithéâtre calcaire d’une circonférence de 6,5 km possède une muraille verticale spectaculaire, haute de 1500 m. En son coeur coule la grande cascade, source du Gave de Pau. Le chemin qui y mène laisse le temps d’admirer ce colosse de la nature entouré de seize sommets de plus de 3 000 mètres, le spectacle est saisissant.

Nous assistons bouche bée à un hélitreuillage au col des tentes. C’est toujours un grand spectacle de voir la dextérité de ces pilotes.

La journée se termine par une pause bien méritée dans la magnifique vallée glaciaire d’Oussoue

A suivre : Au coeur des Pyrénées – 3ème partie


Vous avez raté la 1ère partie ? c’est ici : Au coeur des Pyrénées – 1ère partie




inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !

Envie de partager sur les réseaux sociaux ?