Se mettre au vert dans le Marais Poitevin

Mai 2021


Le printemps est arrivé et avec lui une grosse envie de prendre un grand bol d'air dans une cathédrale de verdure avec son dédale de canaux groupés autour de petits villages préservés de la rumeur du monde. Pour les passionnés d'animaux ou de nature comme nous, le marais poitevin était juste ce qu'il nous fallait.

Ce Parc naturel régional se trouve à cheval entre plusieurs départements. Il s'étend du sud de la Vendée au nord de la Charente-Maritime et de l'ouest des Deux-Sèvres, jusqu'à la façade Atlantique, de Niort à la baie de l'Aiguillon.

Suivez nous dans ce dédale aquatique et végétal.

Bonne balade ! 😉

Nous commençons notre balade aux portes du "Marais Mouillé", aussi appelé « Venise Verte » pour sa multitude de canaux navigables. Ce territoire façonné par la main de l’homme dès le XI siècle est une zone d’exception. C'est un endroit où les hommes ont voulu vivre alors qu’il n’y avait rien, à l’origine, pour les retenir. Nous l'avons parcouru en vélo, à pied et en barque.

1er arrêt à Magné pour découvrir ses richesses dont son pont-levis métallique à quelques pas de l’église Sainte Catherine. Datant de 1901, il supporte une charge de 10 t. Sa partie mobile permettait de laisser passer les bateaux qui jadis empruntaient 9 écluses de Niort à Marans afin d’exporter du sel, du vin, des anguilles et de la poterie.

Rien de plus facile pour traverser le canal à Magné, le bateau à chaines peut-être emprunté par tous.

Au printemps, les canaux du marais mouillé se parent d'une touche jaune dans un décor de verdure. L’iris des marais, appelé également iris jaune est une plante vivace adepte des zones humides voire inondées.

Voici Coulon, capitale de la Venise Verte classée Grand Site de France où se trouve la Maison du Marais Poitevin qui accueille l’écomusée du même nom. Coulon est traversé par la Sèvre Niortaise. Ce fleuve côtier prend sa source dans les Deux-Sèvres, traverse Niort, puis descend dans le marais poitevin dont elle forme la principale artère hydraulique, pour finir par se jeter dans l'océan Atlantique dans l'anse de l'Aiguillon en face de l'île de Ré.

A deux pas de la Maison du Marais Poitevin, trône l’église de la Sainte-Trinité. Fondée en 830 par une poignée de moines, elle a subi autant de destructions qu’elle a connu de reconstructions. Totalement restaurée au XIXe siècle, elle est inscrite Monument Historique depuis 1929.

La Libellule, insecte emblématique du Marais mais aussi œuvre incontournable de Coulon. Elle s’est posée depuis 2012 sur la Place de la Coutume. Elle a été réalisée par la plasticienne Brigitte Belaud et les bénévoles du Centre social et Culturel du Marais.

La faune est omniprésente dans le marais poitevin. Le Héron garde-bœufs est l’une des 6 espèces de hérons présentes. Il diffère de ses congénères par sa silhouette trapue, son plumage blanc, son bec jaune plus court et ses pattes noires. Il doit son nom au fait qu’il recherche sa nourriture parmi le bétail pâturant dans les champs et les prairies. En effet, en broutant, le bétail dérange les insectes et les petits animaux dont le Héron garde-bœufs se nourrit.

Le magnifique village-rue de la Garette.

Arçais, encore une Petite Cité de Caractère. Son Grand Port est, du Moyen Age au début du XXème siècle, un des principaux lieux d’échanges entre la plaine et la vallée de la Sèvre Niortaise.

La barque à chaine d'Arçais.

Nous quittons le "Marais mouillé" pour suivre le cours de la Sèvre Niortaise qui traverse le "Marais desséché" jusqu'à la baie de l'aiguillon. Cette partie du marais poitevin présente de larges paysages ouverts où les arbres sont rares. On y trouve essentiellement des prairies et des cultures de blé entourés de canaux prévus pour l'irrigation.

Ici le port de Marans.

Fin de notre périple, la baie de l'Aiguillon est un vaste ensemble naturel, composé principalement de vasières et de prés salés, de 5 000 hectares environ. Ce territoire classé en Réserve Naturelle Nationale accueille des oiseaux d’eau migrateurs et hivernants.

Gravelot et Gorge bleue à miroir

Le port de l'Aiguillon sur mer

Fin de journée à l'extrémité ouest du marais Poitevin.


A bientôt pour une nouvelle balade 😉

{{editor_breadcrumbs}}


inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !

Envie de partager sur les réseaux sociaux ?