Dinan , cité médiévale

Avril 2022

Dinan était pour nous la dernière étape de notre parcours sur le magnifique canal de l'Ille et Rance. Construite sur une colline en surplomb de la vallée de la Rance, Dinan surplombe les eaux calmes de son port. Ville d'Art et d'Histoire, cette charmante cité médiévale bretonne est entourée de hauts remparts sur trois kilomètres. Elle trouve ses origines à l'époque celtique et surprend par son authenticité. La ville possède beaucoup de maisons à pans de bois et ses ruelles pavées invitent à de longues balades.


En arrivant par le chemin de halage, nous découvrons tout d'abord Léhon, une magnifique petite cité de caractère.

Bonne balade ! 😉

On ne peut pas faite plus romantique que l'arrivée à Léhon par le canal en découvrant le vieux pont qui enjambe la Rance. Léhon, situé à 1 km de Dinan dans la pittoresque vallée de la Rance, conserve un patrimoine historique et religieux dont les vestiges rappellent la place importante tenue par cette bourgade à l'époque médiévale.

L'abbaye bénédictine Saint Magloire fondée au IXe siècle par le roi de Bretagne Nominoë

Le château féodal de Léhon fut édifié au XIIe siècle sur le promontoire dominant le pont pour assurer la protection des biens de l'abbaye et la défense du passage sur la Rance.

Continuons sur le chemin de halage pour arriver au port de Dinan et se poser un moment sur une terrasse au bord de la Rance.

Après une balade sur le port, où dès le Moyen Âge le commerce s'est développé, direction la pittoresque rue pavée du Jerzual. Ce chemin ancien et escarpé relie le port à la cité médiévale. Charmante avec ses maisons à pans de bois et les nombreux commerces d'artistes et d'artisans qui s'y trouvent, c'était la rue des tisserands et tanneurs, remplacés aujourd'hui par les doreurs sur bois et les souffleurs de verre.

​La basilique Saint-Sauveur de Dinan est une basilique mi-gothique mi-romaine construite en plusieurs étapes. L’Église est le symbole religieux le plus ancien de la cité médiévale.

Un petit espace de verdure pour se poser. Le « jardin anglais » a été tracé en 1852 en mémoire de la colonie britannique. Situé derrière la basilique Saint-Sauveur, se trouvait au XVIIIe siècle le cimetière paroissial, en plein cœur de la ville. A cette époque, les pratiques funéraires étant plus proches de la fosse commune que du caveau familial, le lien est vite fait avec les épidémies. Aussi pour une question d'hygiène, le cimetière est déménagé à son emplacement actuel dans les années 1830.

Du haut des remparts la vue est imprenable sur le port, la rance, la ville, ses toits et ses monuments.

Pendant des années les habitants et commerçant de Lanvallay ont réclamé la création d’un grand pont qui relierait les deux côtés de la rivière de "la Rance". Le viaduc fut inauguré en septembre 1852. Il compte 10 arcs de 16 mètres chacun. Il impressionne avec ses 40 mètres de hauteur et ses 290 mètres de longueur. En 1944, deux arches furent dynamitées.

La construction des remparts de la ville a débuté au 13ème siècle. Les premiers à s’y atteler ont été les ducs de Bretagne faisant de Dinan à cette période, la plus grande enceinte fortifiée de Bretagne. L'enceinte a un périmètre d'environ 2 650 m et une surface d'environ 30 ha. Durant toute la période du Moyen-Âge, les fortifications ont subi des modifications, dues aux batailles ou aux sièges de la ville. L’enceinte actuelle des remparts est la même qu’auparavant, elle n’a jamais été agrandie.

Le château de Dinan est une antique forteresse construit dans les années 1380, à la demande du duc Jean IV pour affirmer son pouvoir sur une ville qui lui était hostile. L'édifice s'impose depuis des siècles comme un des symboles de la cité médiévale.

La cité médiévale ne compte pas moins de 115 maisons à pans de bois. Ces maisons à encorbellement ou maisons à porche, devenues boutiques ou restaurants datent pour la plupart du 16ème ou du 17ème siècle. Au 19ème siècle en France, on démolira les maisons à pans de bois qui gênaient. Et si Dinan possède un superbe patrimoine aujourd’hui, c’est qu’à cette époque, elle était pauvre et qu’elle n’a pas pu moderniser toutes ses maisons à pans de bois avec de la pierre. D’où la chance aujourd’hui, de pouvoir bénéficier de ce parc assez unique en Bretagne.

Construite à la fin du 15ème siècle à la demande des notables de Dinan, la Tour de l'Horloge témoigne de la puissance de la bourgeoisie dinannaise. Élevée au rang de beffroi par Anne de Bretagne, la tour, haute de 43 mètres, est dotée d'une cloche en 1507.

Retour sur le port de Dinan pour une soirée haute en couleurs

A bientôt pour une nouvelle balade 😉



inscrivez-vous pour recevoir nos dernières balades

Rassurez vous, vous ne recevrez pas de pub !

Envie de partager sur les réseaux sociaux ?