Un balcon sur le Léman

Haute Savoie - Août 2018

Ce n'est pas par hasard que nous avons pris la route de la Haute Savoie, un évènement particulier nous y attendait : la naissance de la petite dernière ... Nous avons donc passé une semaine à admirer non seulement ce petit bout' chou mais aussi le panorama qui s'offrait à nous sur les hauteurs de Genève.

Cette région, coincée entre la montagne du Salève et le massif des Voirons, recèle des endroits magnifiques. En bas, le lac Léman distille la douceur de son climat dans les jolis villages qui le bordent.

Bienvenue au pays des monts de Genève !

Le massif des Voirons offre une multitudes de balades en pleine nature. Fin août, nous étions les seuls à profiter de la vue magnifique sur Genève et le lac Léman.

 

Il a fait très chaud cet été 2018 et la nature a beaucoup souffert de la sécheresse dans beaucoup de régions. Admirer toute cette verdure et cette flore, nous a fait du bien.

Nous voici au signal des Voirons, point culminant du massif, nous découvrons un panorama à 360 °.  D'un côté le Léman et le Massif du Jura, de l'autre la chaîne du Mont Blanc, le Môle et les sommets du Chablais.

Au pied du massif des Voirons et au bord du lac Léman, voici le petit village médiéval d'Yvoire. Classé "Un des plus beau villages de France" et "Village fleuri", Yvoire se découvre à travers ses ruelles et ses rives du lac. Cet ancien village de pêcheurs n'a pas usurpé son surnom de "Perle du Léman".

Le château d'Yvoire se dresse au bout de la presqu’île. Cette imposante demeure du XIVe siècle appartient à la même famille depuis plus 350 ans. Ses jardins sont ouverts aux amoureux de la nature.

A 3 km d'Yvoire se trouve un autre joli petit village sur les rives du lac : Nernier. Tout aussi charmant, il est surtout  moins envahi par les touristes. Ce qui permet de l'admirer tranquillement.

De l'autre coté de la vallée de l'Arve, le mont Salève est un haut lieu du parapente. Élancez vous depuis les hauteurs avec Genève en point de mire.

Plus au sud, se trouve un site historique : le plateau des Glières. Choisi comme terrain de parachutage par les Alliés, ce Plateau abrita en février et mars 1944 plus de 460 maquisards chargés de réceptionner les armes destinées à l'ensemble de la Haute-Savoie.

Au milieu trône le monument national dédié à la résistance. Il rend hommage à l'action du maquis des Glières. Il fut inaugurer le 2 septembre 1973.

Leave your comment