Le Burren : "Le pays pierreux"

Irlande - Juin 2018

“Pas assez d’eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l’enterrer” : voici comment est décrit le Burren. Ce vaste plateau calcaire dans le comté de Clare est un désert de pierre,  un des paysages les plus fascinants d’Irlande.
Avant de vous emmener dans le Burren, une petite halte s'impose un peu plus au sud, toujours dans le comté de Clare :  les falaises de Moher, un des sites les plus visités d'Irlande.

2018-06-348

Les falaises de Moher s'élevent à 214 mètres à leur point culminant et s'étendent sur 8 km le long de l'Océan Atlantique. Elles sont très impressionnantes par leur hauteur et tout à fait étonnantes avec leurs dalles alternant avec des shistes.

La tour O'Brien a été construite en 1835 par Cornelius O'Brien afin d'offrir un point de vue aux touristes.

Les falaises abritent la plus importante colonie d'oiseaux marins nicheurs d'Irlande.

Prévoyez vos jumelles, si vous voulez les voir. Ils nichent le long de la falaise à différentes hauteurs: les macareux préfèrent les parties enherbées, les  guillemots (petits pingouins) tournent souvent le dos à la mer à mi hauteur et les fulmars nichent sur les corniches à proximité du sommet. Ils sont plus faciles à observer, nichant plus haut, on peut les apercevoir plus facilement à l'oeil nu et très souvent ils arrivent en planant sur le haut de la falaise pour rejoindre le nid. Plus rares sont les craves à bec rouge, aussi appelés corbeaux celtiques et les faucons pélerins.

Les plus chanceux verront des chèvres sauvages, un requin-pélerin, une baleine à bosse ou une baleine Minke. Ca n'a pas été notre cas malheureusement.

 

Le site de Caherconnell est un exemple de "ringfort" qui a été habité du 10 ème au 17 ème siècle, modifié et amélioré par les différentes générations d'hommes qui s'y sont succédées.

Les travaux de repérage ont commencé en 2005, les fouilles ont réellement commencé en 2010 et elles sont toujours en cours actuellement, mettant aux jours les différentes phases d'activités au sein du fort.

Le site de Poulnabrone dolmen permet d'admirer une tombe à portail remontant au néolithique. 7 piliers soutiennent une "table" qui pèse à elle seule 1,5 tonne. Les ossements de 22 personnes dont 6 enfants ont été trouvés dans cette tombe. Aucun adulte n'avait plus de 40 ans.

Il permet aussi de contempler la géologie très particulière du Burren. La roche est en karst, sa surface érodée forme de profondes rigoles et crevasses  à l'intérieur desquelles  poussent une flore extraordinaire protégée des vents marins, arrosée par des pluies fréquentes et réchauffée par les rayons du soleil qui pénètrent en profondeur du fait de la paleur du calcaire. Vous verrez entre autres des géraniums sanguins, des potentilles frutescentes, des saxifrages , des orchis pyramidal...et quelques vaches.

C'est parti pour une petite balade en bateau sur les iles d'Aran. Elles  sont au nombre de 3, de tailles différentes, elle ne nous ont pas semblé différentes du continent. Elles abritent des ruines, des moutons et de nombreux murets en pierres sèches. Plusieurs boutiques vous proposent des tricots encore fabriqués sur place. La légende veut que chaque famille tricotait ses motifs exclusifs afin que l'on puisse identifier les corps des pêcheurs rejetés par la mer.

.... à suivre : L'Irlande de l'Est, autour de Dublin  😉