Le Kerry coté mer

Irlande – Juin 2018

De retour sur la Wild Atlantic Way, ce trajet sensationnel le long de la Côte Sauvage d’Irlande mêlant falaises vertigineuses, villes animées, plages secrètes et baies spectaculaires. Cette route de 2500 km s’étend du comté de Cork jusqu’au Donegal au nord de l’Irlande.
C’est donc avec enthousiasme que nous nous engageons sur les petites routes du Kerry. Ce comté réputé pour ses paysages magnifiques entre mer et montagnes au bord de l’Atlantique.


2018-06-252

Voici un telepherique tout à fait original. Tout en bois, il servait à l’origine à transporter 3 hommes et 1 vache, maintenant il emmène 6 personnes essentiellement des promeneurs puisqu’il n’y a plus que 5 habitants sur la petite île de Dursey.

Lorsque nous arrivons dans les villes et villages c’est toujours surprenant de voir toutes ses maisons et pubs aux couleurs flashy.

Le temps change très vite en Irlande, de gros nuages gris peuvent laisser la place à un beau ciel bleu. L’ouest est plus arrosé à cause ou grâce aux courants humides venus de l’Atlantique, c’est ce qui donne ces jolis tapis verts.

Portmagee: ancien repaire de contrebandier, le port a conservé un certain charme avec ses maisons roses.

Petite balade sur Valentia Island reliée à la presqu’île par un pont. Un peu escarpée, elle nous permet d’avoir une vue dégagée sur le Skellig Ring. Nous cheminons parmi les moutons et les vaches.

Vous ne rêvez pas, ce sont bien des fleurs de coton. Elles sont surtout présentes dans les tourbières.

Château de Ballycarberry auprès duquel nous avons passé la nuit. Il ne paraît pas très engageant comme ça mais aucun fantôme n’est venu nous chatouiller les pieds.

The Old Barracks de Cahersiveen

Le port de dingle très coloré lui aussi se consacre aujourd’hui à la pêche et au tourisme. Il n’est pas rare d’y voir un grand dauphin. Malheureusement nous n’avons pas eu ce plaisir.

Les clachans de Fahan : sorte du huttes en pierre sèches en forme de ruches. La majorité servait aux fermiers du début de l’ère chrétienne, les talus et les murets permettaient d’éviter au bétail de s’égarer et le  protégeaient contre les voleurs. La petite taille de ces sites suggère qu’ils n’étaient occupés que par une seule famille.

Nous avons beaucoup aimé cette partie de l’Irlande entre mer et montagnes et notamment la péninsule de Béara très sauvage où nous avons croisé plus de moutons que d’habitants et où les bus touristiques ne s’aventurent pas…. à suivre : Le Burren « Le pays pierreux »  😉

4 replies added

  1. Jean-Michel Métais juillet 12, 2018 Répondre

    Salut Hervé,
    Toujours aussi belles tes photos … qui nous rappellent notre visite Irlandaise d’il y a quelques années …
    Amitiés,
    A bientôt
    Jean-Michel

  2. Marie juillet 19, 2018 Répondre

    Bonjour, très sympa reportage et belles photos . J’ai juste remarqué une petite confusion géographique : le WAW commence dans le comté de Cork, au sud du Kerry, et donc Dursley island, Bantry etc… sont dans le comté de Cork.:-).
    Bonne journée

    • rvpro juillet 19, 2018 Répondre

      Merci pour vos encouragements et pour la petite précision … c’est rectifié 😉

Leave your comment