Presqu'île de Crozon : la beauté sauvage

Février 2018

Il existe encore des endroits où la nature est restée sauvage. La Presqu'île de Crozon en fait partie et on adore y retourner pour se sentir un peu seul au monde pour profiter du coucher ou lever de soleil.

Ce bout de terre coincé entre la Pointe St Mathieu et la Pointe du Raz est d'une extraordinaire beauté minérale dotée de falaises escarpées, aux landes et plages désertes, le tout avec une mer d’un bleu presque permanent… Rien de mieux qu’un tel paysage pour de superbes balades. Un régal pour photographe. La presqu’île de Crozon offre le visage d’une Bretagne authentique.

2018-02-171

Balade autour de la pointe de Dinan. Au mois de février, la lande désertique renforce ce sentiment de terre sauvage.

 

Petite pause dans le port de Morgat.

2018-02-178

En se dirigeant sur la pointe la plus à l'ouest, nous arrivons à Camaret. Ses maisons peintes de couleurs gaies donnent sur le port et sur une digue naturelle, le « sillon », au bout de laquelle se dresse la tour Vauban.

2014-05-329

De la pointe du Toulinguet à la pointe de Pen-Hir, tout un panel de couleurs et de cotes escarpées.

Voici les ruines du manoir que Saint-Pol-Roux, poète oublié, fit construire sur la falaise de Pen Hat .  Il vint s'y installer en juin 1905 avec femme et enfants. Ce lieu fut le théâtre d'un drame. . Le 23 juin 1940, un soldat allemand se présenta au manoir et brutalisa le vieux poète ainsi que sa fille. Son manoir fut pillé et bombardé par les avions alliés en 1944. Les ruines, livrées aux intempéries, gardent encore une part de mystère.

Le Musée Mémorial de la Bataille Atlantique est installé dans les anciens blockhaus du Mur de l'Atlantique à la pointe de Penhir.

Le Général de Gaulle a inauguré ce mémorial aux bretons de la France Libre en 1951. Il est sur la falaise de la pointe de Pen Hir, à quelques mètres des Tas de Pois et de l'emplacement du sémaphore détruit pendant la guerre.
Au dos de la croix se trouve une inscription en breton. « Kentoc'h mervel eget em zaotra », reprise de la devise bretonne, « plutôt la mort que la souillure »

La pointe de Pen-Hir à 63m au dessus de la mer, se prolonge par les Tas de Pois, sûrement le lieu de la presqu'île de Crozon le plus photographié. Chacun à son nom : Grand Dahouet, Petit Dahouet, Pen-Glaz (tête verte), Chelott, Bern-Id et Ar Forch (la Fourche).

N'oubliez pas d'aller jusqu’à la pointe de Roscanvel, découvrir la vue panoramique sur Brest mais surtout la pointe des Capucins et son fort militaire. Cette forteresse assurait la protection de l'entrée du goulet de Brest. Ce lieu surprenant ne laisse pas indifférent.

Sur le chemin du retour, petite pause à Landévénec où nous assistons à un magnifique lever de soleil sur l'embouchure de l'Aulne.

L'église Notre Dame de Landévénec avec son cimetière tourné vers la mer. C'est peu être ça le paradis ....

Statue de Pascal Uguen : naissance du troisième millénaire. La commune de Landévennec voulait une œuvre d'art sur le thème de l'amour à l'occasion du nouveau millénaire. L'inauguration de la statue eu lieu de jour de la fête des mères en 2000.

Dans un méandre de l'Aulne, le cimetière des navires de la Marine nationale en attente de démantèlement.

Nous quittons la presqu'ile de Crozon avec regret tant les occasions d'admirer de beaux panoramas sont nombreuses. Nous passons de l'autre coté de l'Aulne par le pont de Térénez. Ce magnifique ouvrage d'art a été mis en service en 2011. Il est le premier pont courbe à haubans de France, de 515 m de portée dont 285 m pour la travée centrale.

A bientôt pour de nouvelles balades !

Leave your comment