Dans les villages du Périgord vert

Septembre 2019

Jules Verne fut le premier à qualifier cette région de "Périgord Vert". Cette partie verdoyante du département de la Dordogne, traversée par de nombreux cours d'eau et ses collines boisées a aussi beaucoup souffert de la sécheresse cet été comme la plupart des régions françaises.
Mais ce qui nous a attiré jusqu'ici, ce sont plutôt tous ces petits villages superbement mis en valeur, qui ont su préserver leurs caractéristiques architecturales si particulières et pour les amoureux des vieilles pierres comme nous, chaque endroit fut une belle découverte.

Bonne balade !

Classé parmi "Un des plus beaux villages de France", St Jean de Côle est un pittoresque village médiéval. Le château de la Marthonie domine la place principale du village avec son ensemble magnifique de tours du XIIe siècle. A côté on pourra admirer l'église romano byzantine du XIIe siècle, une halle et les vestiges d'un prieuré du XIIe siècle. Un joli pont moyenâgeux enjambe aussi la rivière de la Côle.

Nous voici à Brantôme, la perle du Périgord Vert ! Cette ville est considérée comme la Venise verte du Périgord et appartient aux petites cités de caractère de Dordogne. Brantôme est entourée par les eaux de la Dronne et c'est un haut lieu touristique du département de par ses nombreux sites préhistoriques et habitations troglodytiques.
La bourgade est dominée par une grande abbaye qui fut probablement fondée sous Pépin le Bref en 769, bien que cette fondation soit souvent attribuée à Charlemagne qui y déposa des reliques de saint Sicaire. L’église est consacrée par le pape Léon III en 804. Son magnifique clocher est dit le plus vieux de France avec ses chapiteaux carolingiens. Il a, en outre, la particularité d'être bâti non sur l'église mais sur le surplomb rocheux de 12 mètres de hauteur qui la domine. Son architecture à quatre étages est pour le moins étonnante.

Bourdeilles nous accueille par un pont gothique à avant becs et un vieux moulin coiffé de tuiles rondes s'avançant sur la rivière. Le village est à l'extrémité d'un promontoire qui domine la Dronne sur lequel s'élève un grand château médiéval avec un donjon octogonal à mâchicoulis. . Quant aux maisons du village, elles se blottissent au pied des rochers où est construit le château. La beauté de son site ainsi que sa richesse architecturale en fait un village classé parmi les villages pittoresques du Périgord.

Dans une clairière encaissée bordée de bois, les ruines de l’abbaye de Boschaud nous transportent dans un autre siècle et inspirent une certaine sérénité.
Cette abbaye cistercienne fondée au XIIe siècle sera en partie détruite au cours des guerres de Religion. Après un certain temps couvert de végétation, les ruines furent achetés par l'Etat français, restaurées et classées 'Monument Historique'.

A la nuit tombée, les ruines prennent une toute autre dimension ... Nous avons pu entendre au loin le brame du cerf.

Excideuil et son château datant du 12ème siècle. Sur un promontoire rocheux, ce château réussit à repousser Richard Cœur de Lion à trois occasions.

Le Château de Jumilhac formait, aux marches du Limousin et du Périgord, une ligne de défense lors des incursions wisigothes, franques, sarrasines, normandes et anglaises (1190), sans oublier la Guerre de Cent Ans. Ce monument historique, fascinant pour son histoire et son architecture est l'un des plus beaux de Dordogne.

A bientôt pour de nouvelles balades 😉

Dans les villages du Périgord vert

Comments: no replies

Join in: leave your comment

Rating*